Configurer une connexion Internet redondante

Publié par kikinovak le

TP-Link Multi-WANTP-Link Multi-WAN
J’administre le réseau d’un lycée privé dans les Cévennes, une région où les fournisseurs d’accès comme Orange considèrent que la fibre, c’est ce qu’on met dans les cornflakes le matin pour accélérer le transit intestinal. Les coupures Internet sont fréquentes, et le débit me fait avant tout songer au miracle biblique de la multiplication des pains. Avec 8 Mbit/s pour une soixantaine d’utilisateurs, je me retrouve comme le petit Jésus qui doit nourrir une foule avec cinq petits pains et deux poissons.
 

J’ai trouvé une solution simple pour pallier aux coupures Internet fréquentes, et j’ai décidé de la partager ici, étant donné que bon nombre d’admins en zone rurale doivent se retrouver dans une situation comparable.

Pour gérer ces deux connexions intelligemment, j’ai installé un petit routeur Multi-WAN TP-Link TL-R470T+, que nous avons payé une quarantaine d’euros. J’ai téléchargé la documentation du routeur sur le site de TP-Link, qui vient sous forme d’un manuel de 185 pages au format PDF, assez bien rédigé. J’ai mis le café à chauffer, et j’ai passé un moment à éplucher ce manuel pour en retirer la substantifique moelle.

Multi WAN TP-LinkMulti WAN TP-Link

Voici en gros ce que j’ai fait pour prendre en main ce petit routeur.

  1. 1.J’ai connecté mon portable au port LAN du routeur et j’ai ouvert l’interface d’administration à l’adresse http://192.168.0.1.  

  2. 2.J’ai créé un compte admin pour accéder à cette interface.  

  3. 3.J’ai configuré les paramètres réseau côté LAN en fonction de notre réseau. Il est maintenant joignable à l’adresse http://192.168.2.1.  

  4. 4.Le port LAN est relié à notre proxy local, côté WAN. Si vous n’utilisez pas de proxy pour filtrer l’accès à Internet, vous relierez ce port à votre switch.  

  5. 5.La Freebox aussi bien que la box 4G Orange comprennent chacune un petit serveur DHCP. Je peux donc les brancher respectivement aux ports WAN1 et WAN2 et laisser la configuration DHCP par défaut.  

Dans un premier temps, j’ouvre le menu Network > WAN et je vérifie si la Freebox apparaît bien à l’onglet WAN1.

TP-Link Multi-WANTP-Link Multi-WAN

Ensuite, je passe à l’onglet WAN2 pour vérifier si ma box 4G apparaît bien.

TP-Link Multi-WANTP-Link Multi-WAN

Dans la configuration par défaut, le routeur essaie d’optimiser la connexion en fonction de la bande passante disponible. Ce n’est pas ce que je souhaite faire, et je prends soin de désactiver cette option dans le menu Transmission > Load Balancing > Basic Settings.

TP-Link Multi-WANTP-Link Multi-WAN

Je passe à l’onglet Link Backup, qui me permet de configurer un WAN primaire (Primary WAN, la Freebox) et un WAN secondaire (Backup WAN, la box 4G).

TP-Link Multi-WANTP-Link Multi-WAN

À partir de là, la connexion Internet se fait principalement par la Freebox. En cas de coupure de ce côté, la box 4G prend automatiquement le relais au bout de quelques secondes.

La page Status > Traffic Statistics > Internet Statistics permet de voir en un coup d’oeil le traffic respectif qui passe par les deux modems.

Multi WAN TP-LinkMulti WAN TP-Link
 

 

Conclusion : une solution simple et peu onéreuse pour pallier aux connexions Internet erratiques en zone rurale.